La domotique offre 3 grands domaines qui sont primordiale dans le logement : le confort, les économies d'énergies, la sécurité. De nos jours les maisons intelligentes ne se sont pas encore déployé à grande échelle mais le train est déjà en marche. Les technologies d'appareils connectés sans fil tel que le pilotage par exemple sont de plus en plus utilisées, car elles sont adaptables à tout logement, ne nécessite pas de grand travaux et peuvent être conservée si l'on quitte le logement.

Actuellement, le sans fil est surtout intéressant dans le cadre d'une rénovation ou d'un complément d'installation lorsque l'on souhaite minimiser les travaux.

 

Les différentes technologies et passerelles sans fils

Les solutions domotiques sans fil sont des installations sous forme plus évoluées qui permettent d’équiper un habitat au fur et à mesure des besoins et du budget disponible. Pour réaliser une maison intelligente, seule l’expérience de confort apportée par la domotique permet d’imaginer de nouveaux besoins. Le choix d’une solution domotique dépend de plusieurs facteurs propres à chaque situation. les solutions sans fil sont très efficaces pour une rénovation et ont fait de tels progrès qu’elles s’adaptent à tous les besoins. Les locataires qui souhaitent disposer d'un logement connecté choisiront le sans-fil, par exemple pour l’embarquer avec eux le jour d'un déménagement .

Z-wave est probablement la technologie la plus répandue sur le marché grand public, et accessible à l’auto-installation de son système. Z-wave à une quantité impressionnante de modules (périphériques) compatiblent, on peut dire que ce standard est à ce jour le leader des systèmes sans fil. C’est aussi la technologie la plus utilisée.

ZigBee semblait mieux positionnée sur le marché initial du grand public, mais à ce jour peu de systèmes résidentiels ont vu le jour. Cette solution offre le même niveau de fiabilité et de performances que le Z-wave, mais sa visibilité sur le marché est bien plus faible. Legrand et Schneider utilisent des versions propriétaires de ZigBee.

Infrarouge : principalement utilisée dans les systèmes audiovidéo multimédias de salon.

EnOcean est une technologie très déployée dans le monde avec 500 000 bâtiments connectés.Comme il est cité dans l'article "Débuter en domotique : de nombreux protocole" Enocean est un protocole ouvert qui permet de partager n'importe quel type de donnée librement. Sa percée en France se fait tout doucement.

RF433 est une radiofréquence 433 MHz. Cette technologie très fiable et très répandue mais reste moins positionné que Z-Wave ou EnOcean. De nombreuses solutions propriétaires cohabitent, avec une faible interopérabilité entre constructeurs.

BLE ou Bluetooth Low Energy : il est principalement destiné aux objets connectés, pour lesquels le besoin en débit de transmission de données est faible.

LORA est utilisé dans les bandes de fréquences (qui vont jusqu'a 868MHz pour l'Europe dans le domaine ISM (Industrielle, Scientifique et Médicale) de plus elle utilise une modulation à étalement de spectre, qui a pour effets des performances optimisées en termes de portée, en augmentant significativement la robustesse du signal et la sensibilité du récepteur, tout en conservant une faible consommation d’énergie.

Une box domotique est un système électronique et informatique permettant la centralisation de la gestion de périphériques domotiques compatibles. Le choix de cette plateforme est souvent compliqué pour ses acquéreurs. Les critères déterminants les plus souvent utilisés pour choisir une box domotique sont : les technologies compatibles comme KNX, Zwave, Rfx, Enocean ; La compatibilité des périphériques (ouverture constructeur) ; Le nombre de périphériques gérables (puissance) ; La sécurité ; La pérennité de la gamme.

Les technologies sans fil encore très récentes et sont souvent incompatibles entre elles. C’est là le point faible de ces technologies modernes.

 

Les inconvénients des technologies sans fils

Bien que capable de fournir du contenu à large bande , les réseaux Wi-Fi ne sont généralement pas aussi rapide que les systèmes câblés , et vont parfois subir des déconnexions. Le sans fil est simple à poser , mais à l'usage, il présente des inconvénients non négligeables. Une zone où il y a plusieurs solutions connectées peut créer des interférences. En effet les ondes radios sont sensibles aux rayonnements électromagnétiques et la portée des infrarouges sont faibles à certains endroits d'une maison. Et les fréquences sont loin d'être unifiées. De ce fait les protocoles prioritaires (fermés) compliquent la centralisation des matériels de marques différentes. Puisque tout passe par la box internet, la domotique à pour point faible de dépendre totalement de cette box , donc en cas de coupure électrique ou sur la box, pas de domotique.

 

 

La problématique du développement de la domotique n’est pas forcement le coût du matériel mais plutôt le coût de l’installation et l’interopérabilité entre les systèmes. Alexandre Chaverot, de la société Avidsen affirme que les spécialiste de l'installations de matériel électrique ne sont pas aux parfums des nouvelles technologies comme Z-Wave ou Enocean. Ces installateurs complément désorienté dans le domaine de la domotique doivent suivre une formations afin de s'adapter à ses nouvelles technologies et d'appréhender au mieux les nouvelles ofres proposés. Effectivement tous les experts s’accordent sur un point : le marché de la maison connectée est prêt à décoller. Tous ont un seul et même objectif : le marché professionnel, Le grand public suivra juste après.

 

 

 

 

Sources :

www.futura-sciences.com

www.filiere-3e.fr